Page 318

300

VICTOR HUGHES

fiscation des lettres et papiers venant de France et dont Hughes se servait au besoin pour exploiter les secrets de famille; réquisition des denrées coloniales, révocations imméritées de bons officiers, leur remplacement par des officiers ignorants, tel « Conseil » qui ne sait pas lire et pourtant a été fait capitaine de vaisseau. Et ce long rapport se termine par cette phrase : « Il entretient un si grand nombre d'espions et jusque dans l'intérieur des maisons, que personne n'ose parler; tout tremble à la vue, au seul nom du tyran. 1 » Ce n'est pas tout. Littée, député de la Martinique, en date du 1er février 1796, transmit au Directoire deux pièces (elles n'existent plus dans les archives) «pour le convaincre que la conduite de Hughes était repréhensible et que la situation des affaires de la République dans les Iles du Vent n'est pas satisfaisante ». Il invite le Directoire, pour connaître la vérité, à entendre le général Pélardy arbitrairement destitué et renvoyé par Hughes. Le 2 ventôse, an IV, le citoyen Thouluyre Mahé, propriétaire au quartier des Abymes, dont il avait été le commandant, voulant 1. Ce mémoire émane de Pélardy qui, renvoyé en France par qua

le

Hughes,

l'adressa de Bordeaux, où il débar-

mois de messidor, an III.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement