Page 305

VICTOR HUGHES AMOUREUX

287

« De tous les hommes, le plus grossier, le plus rustre et le plus mal embouché, c'est Victor Hughes; de tous les dilapidateurs, de tous les fripons, le plus adroit, c'est encore Victor Hughes. « 11 entretient un si grand nombre d'espions, et jusque dans l'intérieur des maisons, que personne n'ose parler; tout tremble à sa vue, au nom seul du tyran. « Pour ne point effaroucher le public avec sa fortune dont la majeure part est placée dans l'Amérique Septentrionale, une autre partie en France, la troisième sur les Corsairest et la quatrième,qui n'est pas la moindre, dans son coffre-fort, il a reconnu dans son contrat de mariage que sa femme lui avait apporté 300.000 livres placées chez les Anglo-Américains et 300.000 livres en France, ensemble 600.000 livres. « Lorsque Mme Hughes traverse les rues de la Pointe-à-Pitre, elle est saluée par cette exclamation : « Voilà Marie-Antoinette qui passe », exclamation qui assimilait son mari au tyran Louis XVI. » Hughes a laissé des descendants à la Martinique.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement