Page 279

LES CORSAIRES

DE

LA

GUADELOUPE

263

La Carmagnole, elle, date de 1792, ayant été composée sur un air de danse provençale, après la journée du 10 août, dans laquelle les Marseillais contribuèrent vaillamment à la prise des Tuileries, vêtus d'une longue veste appelée « Carmagnole ». Ce vêtement fut ainsi nommé parce qu'il était porté par les ouvriers piémontais, originaires de « Carmagnola », qui venaient périodiquement en Provence, aux époques des travaux agricoles. Pendant la Révolution, on chantait la « Carmagnole » sur les places et autour des autels de la Patrie, en organisant ces immenses farandoles en usage dans le Midi : Madame Veto avait promis De faire égorger tout Paris, Mais le coup a manqué Grâce à nos canonniers! Dansons la Carmagnole, Vive le son (bis) Dansons la Carmagnole. Vive le son Du canon. Monsieur Veto avait promis D'être fidèle à sa patrie. Mais il y a manqué, Ne faisons plus quartié. Dansons la Carmagnole, etc. Antoinette avait résolu De nous fair' tomber sur le eu

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement