Page 268

254

VICTOR

HUGHES

ramène ces deux prises à la Pointe-à-Pitre. Le 3 décembre 1807, le Corsaire La Revanche, capitaine Vidal, soutient un combat d'une demi-heure contre le brick anglais Le Curieux, armé de plusieurs pièces de 36 et portant 120 hommes d'équipage. Le brick prend la fuite et rentre à la Barbade, désemparé, ayant perdu son capitaine, son second et un certain nombre de ses hommes. A bord de La Revanche, il n'y a que 2 tués et 13 blessés. Le 12 janvier 1808, le même Corsaire prend, après un engagement, et conduit à la Guadeloupe, un bâtiment anglais armé de 16 canons de 4, portant 28 hommes et chargé de 208 nègres esclaves. En août 1806, l'Austerlitz, en croisière le long des côtes du Venezuela, rencontre le bâtiment de guerre anglais Le Prévost, commandé par un lieutenant de vaisseau et arme de 12 pièces de canon. Il l'attaque et, après un combat d'une heure, enlève le navire à l'abordage. En juin 1808, le corsaire La Renommée, capitaine Ballow, enlève à l'abordage le Prince des Asturies, bâtiment armé de 10 canons, et l'amène à la Martinique. Ce navire qui faisait partie d'une expédition partie de Cork, pour ravitailler les Antilles anglaises, avait à bord une riche cargaison.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement