Page 258

244

VICTOR

HUGHES

Anglais, poursuivant leurs navires de commerce dans tous les recoins des mers lumineuses des Antilles. Il avait alors fait d'une frégate anglaise, enlevée à l'abordage, son principal corsaire. Un jour, il partit en course; et ne revint pas. Une tempête avait englouti le navire et l'équipage. L'Océan lut son tombeau. Il alla rejoindre dans l'insondable gouffre son frère d'armes, du Petit-Thouars 1. 1. Du Petit-Thouars, commandait le Tonnant à la bataille d'Aboukir.Un boulet lui emporta le bras droit : «Vive la République! camarades au feu!» s'écrie-t-il. Un second boulet lui emporte le bras gauche : « Vive la République! camarades au feu», reprend-il encore. Et les cris sont répétés par l'équipage, au milieu de la grêle de boulets qui part des vaisseaux ennemis. Un troisième boulet lui enlève une jambe. On le porte dans un baquet plein de son. Quand il sent que la vie s'enfuit avec son sang, il signifie ses dernières volontés à ses hommes : « Jurez de ne pas amener mon pavillon, jurez de couler bas plutôt que de vous rendre. Jetez mon corps à la mer si les Anglais se rendent maîtres du vaisSeau. » Et bientôt après, il meurt. Le Tonnant est désemparé, la moitié de son équipage est hors de combat, toutes ses munitions sont épuisées. L'heure est venue de se rendre. Mais avant de s'y résoudre, les glorieux vaincus ont à exécuter l'ordre suprême donné par leur chef mourant

Un bruit sourd

se fait entendre... la mer a englouti le corps mutilé de Du Petit-Thouars. (Maurice Loir. Gloires et souvenirs maritimes).

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement