Page 245

LES

CORSAIRES

DE

L V

GUADELOUPE

233

land, à l'embouchure de la rivière Potomac, et marchait contre le fort Du Quesne. Washington était son aide de camp et commandait la colonne qui éclairait la marche. Le 9 juillet, à dix milles environ du fort, son avant-garde tomba dans une embuscade dressée par les Français et fut rejetée sur le corps principal qu'elle mit en confusion. Les Français se ruèrent et une mêlée horrible s'ensuivit. Le général Braddock tomba mortellement blessé;Washington, sans être blessé, reçut quatre balles dans sa tunique et eut deux chevaux tués sous lui» Les Anglais eurent 64 officiers et 700 hommes tués. La terreur s'empara du reste des troupes qui prirent la fuite. A cette nouvelle, Dunbar qui ne se sentait pas en sécurité au fort Cumberland, partit le 2 août pour Philadelphie. Les expéditions qui suivirent contre le fort Arizona et le fort Crown Point ne furent pas plus heureuses. La mort de Braddock et l'insuccès des autres expéditions jetèrent la consternation à Londres. L'Angleterre décida de tout entreprendre pour réduire le Canada et, dans la lutte sans merci qui s'engagea, elle eut un homme, empreint à un degré sans bornes de toutes les passions de l'aristocratie anglaise, d'un patriotisme étroit et farouche, qui professait une haine profonde contre la France, tandis que Louis XV restait endormi

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement