Page 232

222

VICTOR HUGHES

très. Vos fonctions ne s'étendant qu'aux Iles du Vent, vous ne devez en aucune façon vous immiscer dans celles des Iles Sous le Vent. » Les députés de la Guadeloupe, à Paris, ayant rédigé un rapport contre Hughes, le ministre de la Marine, en date du floréal An V (avril 1797) signala au Directoire Exécutif les violations de la Constitution commises par Hughes : « On doit s'attendre à trouver à la Guadeloupe une administration départementale, des juges de paix, des tribunaux civils. On se persuade enfin que tous les pouvoirs sont divisés. Quelle doit donc être la surprise lorsqu'on apprend qu'après plus d'une année de date de la nomination des Agents particuliers, la seule institution qu'ils aient faite est un tribunal criminel ! » Un blâme fut infligé à Hughes mais il n'en tint pas compte et continua à gouverner sans se soucier de la Constitution Française. Le mois suivant, le ministre est obligé de demander au Directoire Exécutif un blâme plus sérieux. Il s'agit de faits intéressant les relations extérieures et pouvant attirer la guerre avec les États-Unis d'Amérique. Victor Hughes était furieux contre les Américains à cause des services qu'ils rendaient aux Anglais, en leur vendant de?

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement