Page 230

VICTOR

HUCHES

mandés par des capitaines intrépides et qui firent éprouver à la marine anglaise des pertes sérieuses. Chose extraordinaire, ces corsaires inspirèrent la terreur à la puissante flotte anglaise ancrée à la Barbade, sous le commandement de l'amiral Sir Hughes Clobert Christian et qui comprenait 31 bâtiments, portant ensemble 1.412 canons 1. Le succès grandissant, Hughes donna l'ordre de mettre à la disposition des corsaires tout ce qui était enfermé dans les forteresses et certains forts furent même désarmés pour leur armement. Le citoyen Félix, directeur de l'Artillerie, exécuta ces ordres, mais seulement à ceux qui étaient porteurs de bons de l'Agence, et au tarif fixé à ce sujet. Pour justifier toutes ces mesures, Hughes écrivait au ministre : « On se plaint que nous avons gêné le commerce : Eh bien! nous vous donnons l'assurance que si nous nous relâchons avant la paix les Colonies redeviennent anglaises. Si nous ouvrions le commerce aujourd'hui, avec le peu de confiance qu'une partie des 1. Les principaux étaient : le Majesty, 80 canons; le Vanguard, le Bellona, le Theseus, le Ramillies, le Ganges, le Montaigu, avec chacun 74 canons; la Veteran et le Reasonable, avec chacun 64 canons; le Trusty, l'Assurance, Expériment

Rœbuck, le Woolwich, avec cha-

cun 50 canons; le Beaulieu, avec 48 canons, etc.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement