Page 225

LES CORSAIRES DE LA GUADELOUPE

215

* *

*

Profitant d'un jour où les hommes étaient à la chasse à Saint-Domingue, les Espagnols, pour se venger, débarquèrent dans l'île de la Tortue, égorgèrent les femmes, les enfants et les vieillards et détruisirent toutes les maisons. Au retour, les Boucaniers et les Flibustiers tinrent conseil et il fut décidé qu'on attaquerait sans répit tous les gallions espagnols qui rentraient en Europe chargés d'or, d'argent et de pierres précieuses et qu'on irait ensuite saccager la ville de Carthagène, ce qui fut fait le 15 avril 1697, ainsi que nous l'avons décrit plus haut. Jean Du Casse avait été choisi pour chef 1 La prise de Carthagène fut le plus grand et le dernier des exploits des Boucaniers et des Flibustiers, car au retour de cette expédition ils tombèrent au milieu d'une flotte anglaise et hollandaise qui les écrasa. Ils avaient étonné le monde. Leur courage et leur audace les avaient rendus toujours les plus forts, 1. Du Casse était le fils d'un modeste marchand de Bayonne, qui, au cours de la guerre de Succession d'Espagne, avait reçu la Toison d'or comme prix des services qu'il avait rendus aux Espagnols. Nommé gouverneur de Saint-Domingue il fit l'expédition de Carthagène avec le concours des vaisseaux de l'amiral de Pontis.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement