Page 217

LES

CORSAIRES

DE

LA

GUADELOUPE

207

font aussi blanc que les cuisiniers par deça sauraient faire un cochon de lait prêt à rôtir. Après cela, celui qui détenait le prisonnier vient avec d'autres, et autant qu'il lui plaira, et, prenant ce pauvre corps, ils le fendront et mettront si soudainement en pièces, qu'il n'y a boucher en ce pays-ci qui puisse plus tôt démembrer un mouton. Mais — ô cruauté plus que prodigieuse! — ainsi que les veneurs par deça, quand ils ont pris un cerf, en baillent la curée aux chiens courants, ces barbares aussi, afin de tant plus inciter et acharner leurs enfants, les prennent l'un après l'autre, et leur frottent le corps, les bras, cuisses et jambes du sang de leurs ennemis. Au reste, depuis que les Chrétiens ont fréquenté ce pays-là, les sauvages découpent le corps de leurs prisonniers, et celui des animaux et autres viandes, avec les couteaux et les ferrements qu'on leur baille. Mais auparavant, je l'ai entendu des vieillards, ils n'avaient d'autre moyen pour ce faire que des pierres tranchantes accommodées à cet usage. Or, toutes les pièces du corps, et même les tripes, bien nettoyées, sont incontinent mises sur les Boucans. C'est là que les vieilles femmes sont toutes assemblées. Elles recueillent la graisse qui dégoutte le long du bâton de ces grandes et hautes grilles de bois,

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement