Page 211

LA

GUADELOUPE

SOUS

VICTOR

HUGHES

201

Fourné et Tiberge, deux riches planteurs de Sainte-Lucie, natifs de la Martinique, avaient proposé à Hughes de l'aider dans son entreprise. Il envoya ces deux émissaires, porteurs de lettres et de proclamations, qui réussirent à débarquer, de nuit, au Lamentin; mais, trahis, par leur hôte, ils furent pris, condamnés comme espions par un conseil de guerre et fusillés sur la Savane de FortRoyal 1. Le fidèle Goyrand qui commandait l'expédition, ayant appris que le général anglais Irving avait quitté la Martinique avec 600 hommes, à destination de Saint-Vincent, résolut de tenter un coup de main sur les quartiers du Vauclin et du François. Le débarquement de 62 républicains, avec des canons et des munitions, fut heureusement effectué au Vauclin, sous les ordres des citoyens Beuze et Borelli, qui s'emparèrent sans coup férir du bourg où ils avaient 400confédérés, mais ils ne furent pas secondés par les colons. L'alarme fut donnée, toutes les milices marchèrent sur le Marin et les citoyens Beuze et Borelli durent gagner les bois. Les Anglais eurent dans cet engagement leur commandant blessé mortellement, 40 soldats tués ou blessés; les Français n'avaient perdu |1. Aujourd'hui Fort-de-France.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement