Page 210

200

VICTOR

HUGHES

nous amuserons pas à vous prouver que c'est en avoir beaucoup d'aller attaquer la Martinique avec 2.000 à 2.400 hommes au plus que nous pouvons tirer des 11.000 qui sont répartis dans huit îles : La Guadeloupe, Sainte-Lucie, Marie-Galante, la Désirade, entièrement en notre pouvoir; Saint-Eustache et Saint-Martin, sous la protection de la République, moitié de cette dernière appartenant à la France, la Grenade et SaintVincent où nous combattons. Cependant, malgré les Anglais et les agents nombreux qu'ils ont parmi nous, nous sommes parvenus à relever l'opinion; nous allons en profiter et des fusils vont être donnés au noyau que nos intelligences ont formé dans cette colonie. » Mais les Anglais, redoutant l'audace du proconsul Hughes qui faisait enlever par ses corsaires des navires à eux sur la côte même de la Martinique, surveillaient ses agissements avec la plus grande vigilance et recouraient pour s'en défendre aux moyens les plus énergiques. régler les comptes. A peine débarqués, ils furent arrêtés et conduits en prison. Plusieurs officiers furent destitués et les meneurs renvoyés en France « enferrés ». L'Hercule et la Thetis, envoyés en disgrâce, reçurent l'ordre d'aller stationner au fond de la Baie-Mahault, sous prétexte de surveiller Antigue. Il fut formellement défendu aux marins de descendre à terre.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement