Page 20

14

VICTOR

HUGHES

marcher en avant. Victor Hughes était né pour diriger les masses, les conduire au sublime. Les Chinois qui ont tout vu, qui ont connu toutes les formes de gouvernement, qui ont même essayé, de longs siècles avant nous, le bolchevisme, ont un idéogramme pour ces types d'homme. Ils les appellent « des hommes qui montent un tigre ». Son collègue Fouché, avait, à Lyon, abreuvé de sang la plaine de Brotteaux; Carrier avait fait noyer dans la Loire 6.000 personnes; Euloge Schneider avait terrorisé Strasbourg; comme tous ces bourreaux, Hughes devait comparaître devant un tribunal pour répondre de ses crimes, mais alors que Robespierre, Danton, Chalier, Collot d'Harbois devaient périr sur l'échafaud ou se suicider, Hughes allait être absous et, imitant Fouché, renier sans pudeur son passé révolutionnaire pour rallier le drapeau royaliste. Il mourut à Cayenne en 1826.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement