Page 192

182

VICTOR

HUGHES

L'audace de Hughes, la force de son caractère, ses succès et les formes acerbes qu'il employait dans tous ses rapports avec l'ennemi, avaient pénétré les Anglais d'un grand effroi. Son nom faisait frémir. Dans sa correspondance avec les généraux, les amiraux et les gouverneurs qui représentaient S. M. Georges III, dans les Antilles, il employait une liberté de style, parfois insolente, qui offusquaient ces hauts fonctionnaires habitués aux politesses et à l'étiquette de la Cour, aux formules recherchées de la diplomatie. Un jour, il écrivit à l'amiral John Laforey, commandant les forces navales britanniques et au gouverneur de la Martinique, Shore Milnes : « Vous n'ignorez pas, messieurs, que depuis le ridicule blocus qui couvrira à jamais d'infamie Vaughan et Caldwell, quarante-six bâtiments de votre nation ont été pris et conduits dans nos ports, dix-sept du dernier convoi, dont trois avec des troupes et un chargé d'artillerie et poudres pour la Martinique. Vos caractères connus nous font espérer que nous ne traiterons plus avec des imbéciles et des bêtes féroces, et que vous ferez, ainsi que nous, ce qu'il sera en votre pouvoir pour faire cesser des maux que l'humanité souffrante réprouve. » Le 8 thermidor, an III, il envoie le message

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement