Page 19

PRÉFACE HISTORIQUE

13

acquit en Belgique un renom sinistre, furent de véritables bêtes féroces 1. A la Guadeloupe, Victor Hughes se livra à des excès qui sont moins connus parce que le théâtre de ses exploits fut plus éloigné. Son patriotisme bouillant le poussa aux résolutions extrêmes et il ne connut jamais la modération ni la pitié. Il savait que, lorsqu'un peuple traverse certaines aventures qui transforment le régime établi, ce ne sont pas des légistes qu'il faut mais un aventurier qui accapare la dictature. Robespierre, lui-même, le plus fameux des démocrates, avant de périr sur l'échafaud, n'a-t-il pas reconnu le fait? Dans les papiers trouvés chez lui il y avait une note de sa main, débutant ainsi : « Il faut une volonté une » et Saint-Just qui était avec lui en parfaite harmonie d'idées a écrit dans ses « Institutions » : « il faut dans toutes révolutions un dictateur pour sauver l'État par la force 2. » Il y a deux sortes de chefs : ceux qui dirigent les masses et ceux qui suivent les mouvements populaires. Parvenus au pouvoir, les derniers se retranchent derrière le pouvoir, tandis que les premiers continuent à 1. Louis Barthou. Les grands révolutionnaires. Danton. 2. Napoléon a dit : « L'anarchie ramène toujours au pouvoir absolu ».

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement