Page 183

LA

GUADELOUPE

SOUS

VICTOR

HUGHES

173

responsables envers la nation et l'humanité si nous ne prévenions les désordres dont la malveillance des ennemis de la chose publique va vous rendre victimes. » Egarés par le décret du 16 pluviôse an II, les nègres, pour qui le travail était synonyme d'esclavage, croyaient pouvoir refuser le retour à la terre. Ils se réunissent en grand nombre aux Abymes pour élever leurs protestations. Hughes marche contre eux, les taille en pièces et les meneurs, capturés, sont exécutés. La leçon fut exemplaire. A l'ancienne servitude, il substitua une discipline de fer qui n'avait pour correctif que la licence des loisrévolutionnaires.Blancs, gens de couleur et noirs durent se ranger indistinctement sous la même dénomination. Ce sont des citoyens et, pour punir les infractions, il crée des commissaires militaires chargés tout particulièrement de l'épuration des insoumis. Ces commissaires, dont Conseil est le chef, font vite rentrer dans l'ordre tous ceux qui cherchent à s'en détacher et deviennent les pourvoyeurs du « couteau national ». « Les citoyens et les citoyennes attachés à la culture de la terre demeurent en réquisition », décrète-t-il. La guillotine est en permanence à Pointeà-Pitre et à Basse-Terre; elle circule de commune en commune. A Basse-Terre elle fonc-

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement