Page 180

170

VICTOR HUGHES

Par la seule menace de la guillotine, Hughes va tenir toute la population et toute la fortune d'un pays sous sa coupe. Tous les hommes seront sous ses pieds. En pur Jacobin il va « républicaniser la Guadeloupe », grâce à deux organismes : « le tribunal militaire ambulant » et le « Comité public de surveillance. » Ces deux institutions sont chargées, suivant l'expression même de Hughes, d'envoyer « une journée chaude régulière à Dame guillotine. » Au-dessus de la loi va régner la force et la peur et Hughes va mériter le surnom qui lui a été donné de « Robespierre des Antilles ».

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement