Page 178

168

VICTOR

HUGHES

à mort ce général et en ordonne l'exécution pour le lendemain. Les restes de Dundas sont exhumés du fort, le cercueil, recouvert d'un drapeau anglais capturé dans un des derniers combats est conduit sur le Cours Nolivos. Là il est éventré, le cadavre en putréfaction porté sur la guillotine et décapité. Car Hughes avait eu le soin de se faire suivre du fatal couperet. Les restes du général sont ensuite jetés à la voirie. Victor Hughes tient toujours parole! Un tumulus avait été élevé dans le fort à la mémoire de Dundas. Il le fait détruire et remplacer par une pierre portant d'un côté son arrêté du 19 frimaire et de l'autre l'inscription suivante : « Cette terre rendue à la liberté par la valeur républicaine était souillée par le corps de Thomas Dundas, major général et gouverneur de la Guadeloupe pour le tyran Georges III. Au souvenir de ses crimes, l'indignation publique l'a fait exhumer et a élevé ce monument pour les attester à la postérité. » La haine de l'Anglais était assurément bien naturelle alors,mais la manière dont le Commissaire délégué de la Convention la manifestait, sur le cadavre d'un général mort à son poste, était sauvage. Ce monument de mauvais goût fut détruit lorsqu'il eut quitté la Guadeloupe.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement