Page 17

PRÉFACE

HISTORIQUE

11

pour la première fois de Suffren Saint-Tropez, fut livré à une cour martiale, condamné à mort et fusillé. La reprise de la Guadeloupe par Victor Hugues est un admirable fait, d'armes que nous devons exalter. Son succès a été d'autant plus grand qu'il n'avait que de faibles moyens à sa disposition. On peut s'étonner qu'une poignée d'hommes, nouvelles recrues, aient pu accomplir une aussi grande chose. Lorsque la Convention lui confia le soin, avec 1153 hommes, de reprendre la Martinique et la Guadeloupe aux Anglais, elle demandait une chose ridicule et dérisoire. Il y avait plus de chances pour échouer que pour réussir, puisque ces îles étaient défendues par des troupes ennemies vingt fois supérieures. Rien qu'à la Guadeloupe il y avait 8.000 Anglais,appuyés par une forte escadre. Hughes risquait tout au plus de se faire prendre par une frégate anglaise, avant même d'arriver à destination; pourtant il réussit pour la gloire de nos armées. Il avait l'âme de cette trempe qui maîtrise les événements et les force à se plier à ses volontés. Cet homme cruel, sanguinaire, soumit tout à sa volonté absolue. Il savait que la hardiesse est le dénominateur décisif de tous les calculs et que l'histoire universelle n'est pas un

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement