Page 168

158

VICTOR HUGHES

aguerrie par un leu continuel de l'ennemi, unie par les liens de la fraternité (que le malheur resseroit), manquant d'eau et des objets de la première nécessité, sans espérance d'être secourue de nulle part, ayant la ferme résolution de mourir les armes à la main; cer tain de leur confiance à mon égard, je mis enfin à exécution le projet le plus hardi que l'on ait formé (et qui ne se trouve nulle part dans l'histoire), il en est résulté le succès le plus complet et le plus glorieux pour les armes de la République : vous allez en juger, citoyens. Bloqués et resserrés par l'escadre aux ordres de l'amiral Jervis, qui était mouillée devant le port depuis quatre mois; assiégés par une armée qui avait une artillerie formidable; séparés de l'ennemi par un bras de mer de cent cinquante pieds, qu'on ne pouvait passer à gué (vu la profondeur qui est de quarante pieds), nos forces se montoient à environ deux mille hommes, tant troupes, matelots et gardes nationales. Nous disposâmes d environ treize cents hommes qui s'embarquèrent dans une grande quantité de pirogues sur deux points différents : l'un au vent et l'autre sous le vent. Le débarquement se fit le 7 vendémiaire; on ne trouva d'autre opposition que d'un côté, par le feu d'une frégate qui tira au moins trois cents coups de canon

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement