Page 160

150

VICTOR

HUGHES

*

Les esclaves noirs, enrégimentés par les colons blancs avaient été mis de côté par Hughes, parce que « étant esclaves, ils n'étaient pas dignes de mort. Ils n'avaient d'autre volonté que celle du maître qu'ils servaient aveuglément pour se procurer un sort plus doux ». Il prit un arrêté qui les condamnaient aux travaux publics « jusqu'à ce que la Convention nationale en eut autrement ordonné. » *

L'amiral Jervis et le général Graham ayant quitté les eaux de la Pointe-à-Pitre, Victor Hughes est maître en toute liberté de la Grande-Terre mais le général Prescott occupe encore la Basse-Terre, ayant succédé au général Dundas, mort dans les premiers jours de juin. Hughes décide de marcher sur la Basse-Terre. Pélardy part en avant-garde le 11 octobre. A cause des pluies et des chemins défoncés, il n'a avec lui que deux pièces d'artillerie capturées aux Anglais. A l'approche des Français, les t roupes britanniques abandonnent toutes les hauteurs et évacuent la ville, après avoir détruit l'arsenal, les ma-

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement