Page 156

146

VICTOR

HUGHES

terie du Morne Savon. Ils étaient liés les uns aux autres, par groupes de cinq. Des canons placés à dix mètres indiquent la méthode de massacre qui va être employée. Les victimes devinent leur sort. Ce bloc d'êtres humains, désespérés, hurle, crie, mais ne peut opposer aucune résistance. Un commandement du chef Chavidan et les bouches homicides vont cracher la mitraille. Tous ne seront pas tués, certains ne seront même pas atteints, d'autres auront la jambe ou le bras cassé, mais le poids des morts entraînera les vivants. La mer absorbera ces grappes humaines, tordues par la douleur. Ils n'auront pas d'autre sépulture. Le soleil paraît à l'horizon (le matin du 17 vendémiaire) lorsque tout à coup une forte canonnade ébranle la Pointe-à-Pitre. Une épaisse fumée s'élève lentement du côté du Morne à Savon. Les habitants de la ville, accourus sur les quais, voient des soldats, sabres au clair, qui bousculent ceux qui restent encore debout; d'autres déchargent leurs pistolets à bout portant sur les malheureux jusqu'à ce que le dernier râle de la dernière victime ait été étouffé par la vagué. Le commissaire de la Convention avait fait entendre « la voix retentissante de sa colère ». De nos jours, les pêcheurs qui vont à la

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement