Page 151

HUGHES REPREND LA GUADELOUPE

141

et le drapeau tricolore ondulent sous le souffle de la brise et n'abritent que des héros. Les républicains cèdent; les émigrés et les Anglais redoublent leurs attaques. Hughes qui a été averti apparaît sur les lieux du combat et donne le signal de la retraite que Paris effectue en bon ordre. Appelé d'urgence par Hughes, Pélardy vole à son secours et le rejoint dans la nuit avec 300 hommes. Hughes, loin de désespérer s'apprête à renouveler l'attaque. Il faut forcer le camp de Berville. Il harangue ses hommes, rend hommage au courage malheureux, félicite le chef de bataillon Paris qui s'est distingué dans le combat et le nomme général sur le front des troupes. Il fait élever une batterie sur l'habitation Belcour et une autre à la Rivière-du-Coin. De Richebois, qui commande les émigrés blancs et qui a perdu beaucoup d'hommes propose à Graham de faire une trouée dans l'armée républicaine et de se rendre à BasseTerre à l'abri du fort Saint-Charles. Le général anglais refuse, espérant recevoir bientôt des secours. Il ne veut d'ailleurs pas abandonner son artillerie et ses blessés. 11 déclare aux émigrés qu'ils sont libres de partir, s'ils le désirent, mais que sa résolution est prise de mourir s'il le faut dans son camp. Cette

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement