Page 148

138

VICTOR

HUGHES

général Boudet, doit se porter sur le camp de Berville, à droite; la troisième, commandée par le chef de bataillon Bures, doit soutenir l'attaque du centre en traversant la Rivière Salée. Ce passage étant impraticable sous le feu de la batterie de de Vermont, il fallait tout d'abord détruire cette batterie et attaquer directement. Hughes reste à la Pointeà-Pitre pour suivre les opérations. A la faveur de la nuit, Pélardy embarque sa colonne dans des pirogues et des embarcations légères et, piloté par Monroux, le capitaine du port, il réussit à traverser la baie du Petit-Bourg au travers des vaisseaux anglais à l'ancre, et, sans avoir été aperçu, débarque à la Goyave. De son côté, le général Boudet, qui s'était embarqué le même soir, avec la deuxième colonne, à Morne-à-l'Eau, sur onze goélettes ou bateaux et quinze petites pirogues, parvient, malgré le feu très vif d'une frégate anglaise qui ne peut le poursuivre à cause des bas-fonds du Grand cul-de-sac, à l'habitation Paquereau, au Lamentin. Bures, qui avait fait installer, sur les instructions de Pélardy, deux pièces de 18 en face de la batterie anglaise de de Vermont, réussit à démonter cette dernière, fait jeter un pont flottant par le chef du génie Daniau,

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement