Page 147

HUGHES

REPREND

LA

GUADELOUPE

137

mont 1. Un corps d'émigrés, ayant comme chef M. de Richebois, est posté entre la BaieMahault et le Lamentin. Toute incursion paraît ainsi impossible à la Guadeloupe, proprement dite. Grey laisse au général Graham le soin de continuer les opérations. Dès que le départ de Grey est connu, Hughes, saisissant l'occasion que lui offre cette diminution de forces navales, conçoit l'idée hardie de changer les rôles et, avant l'arrivée des renforts attendus par les Anglais, d'aller les attaquer dans leur camp, passant du rôle d'assiégé à celui d'assiégeant. Le 26 septembre (5 vendémiaire) il passe en revue les troupes, sur la place de la Victoire, leur donne ses instructions, parle de liberté, de patrie, du bonheur du genre humain, de la vertu des anciens Romains, des héros de Plutarque et veut que ses paroles deviennent des actes. Chaque homme doit faire son devoir jusqu'au bout et mourir plutôt que reculer. Puis, il forme trois colonnes : la première, sous le commandement du général Pélardy, doit opérer une descente audacieuse à La Goyave et attaquer l'ennemi à gauche, coupant ainsi ses communications avec la mer; la seconde, sous les ordres du 1. Un émigré, ancien volontaire de la guerre de l'Indépendance Américaine.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement