Page 146

136

VICTOR

HUGHES

îles voisines. Des embarcations, montées par des marins habiles, se glissent la nuit entre les vaisseaux mouillés au large du Gosier et reviennent chargées de ravitaillement. Souvent des navires anglais sont surpris par ces émules des anciens flibustiers et les marchandises portées au « Port de la Liberté » où elles sont partagées ou vendues. Les fameux corsaires de la Guadeloupe allaient naître dans l'histoire. Pendant cinq ans,ils allaient jouir d'une réputation fantastique mais bien méritée et, par leurs exploits inconcevables, tenir en échec dans la mer des Antilles la puissante flotte britannique, tout en portant l'effroi dans les colonies anglaises. * * *

Le général Grey, convaincu que la famine et la fièvre jaune ne tarderont pas à forcer les Français à se rendre, se décide à retourner à la Martinique avec ses gros vaisseaux, à cause de l'hivernage, toujours dangereux en cette saison. Les cyclones sont d'une violence extrême aux Antilles. Les batteries de SaintJean et du Morne-Savon ont été au préalable amplement approvisionnées. Une forte batterie a été établie au passage de la RivièreSalée, sous le commandement de M. de Ver-

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement