Page 141

HUGHES

REPREND

LA

GUADELOUPE

131

la place Sartines en criant : « la ville est minée ». Il commence à faire jour, on peut distinguer les uniformes rouges des Anglais. Boudet et le capitaine d'artillerie Pélardy rassemblent tous les hommes disponibles. Ils descendent du morne et se précipitent avec impétuosité sur l'ennemi, le mettent en déroute, capturent son artillerie et le poursuivent, baïonnettes aux reins,jusqu'à ses retranchements. La place Sartines est couverte de cadavres. Les Anglais ont perdu 475 hommes, dont 25 officiers, parmi lesquels le général Gown, commandant en second et le capitaine de vaisseau Robertson. Le général Symes, commandant en chef de l'attaque, est blessé. Il y a plus de 400 autres blessés et 300 prisonniers, dont 35 officiers, et deux pièces d'artillerie ont été capturées. Durant ce temps, le valeureux Dumont, blessé, assiégé de tous côtés, tient bon et résiste énergiquement à toutes les attaques. Malheureusement les munitions diminuent et il voit avec désespoir approcher l'heure de la reddition. La victoire de Hughes lui donne espoir. Dans la nuit du 4 juillet, il subit une dernière et formidable attaque qui est repoussée. L'amiral Jervis décide alors de rembarquer les troupes et de les porter au camp de Berville, pour rejoindre le gros des

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement