Page 113

DÉLÉGUÉ DE LA CONVENTION

107

d'un bâtiment de guerre et on éleva de simples officiers aux plus hauts grades. A part quelques anciens capitaines de la compagnie des Indes qui avaient servi autrefois comme auxiliaires, ils n'avaient aucune expérience et, comme on peut aisément se l'imaginer, c'étaient des chefs de manières fort rudes et d'esprit inculte. Mais tous étaient extrêmement, braves et haïssaient cordialement l'Anglais qu'ils connaissaient depuis longtemps. «La ville de Brest ressemblait le matin à un atelier et le soir à une tabagie. Sa population était doublée et au delà par une multitude effervescente qui remplissait tous les lieux. Dès le coup de canon de Diane, le port fourmillait de travailleurs et d'embarcations. Ici, l'on mâtait un vaisseau, là on transportait des vivres; plus loin on embarquait des canons de gros calibre; ailleurs des barils de poudre. Des citernes allaient porter l'eau en r ade; des chalands se chargeaient d'un parc de boulets; des caisses de biscuits, des voiles, des cables sortaient des magasins; des forçats installaient une vergue, des canonniers s'exerçaient au tir du canon; des bâtiments de haut-bord étaient halés pour se rendre à la chaîne qui ferme l'entrée du port et qui lui sert d'avant-garde. Ces opérations et une foule d'autres entretenaient un mouvement rapide,

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement