Page 108

102

VICTOR HUGHES

Le pavillon anglais dominait les mers. Nos ennemis possédaient plus de cent vaisseaux de ligne. Nous n'en avions que cinquante depuis l'incendie de Toulon et sur ces cinquante il n'y en avait que trente capables de prendre la mer. Comme nous l'avons vu, ils avaient profité des discordes qui régnaient entre les blancs, les mulâtres et les nègres pour s'emparer de nos colonies et cherchaient à les garder. Monge et d'Albarade faisaient des efforts surhumains pour rétablir notre marine. Ce qui manquait surtout c'était les officiers et les équipages. La marine exige des hommes expérimentés et tous les hommes expérimentés étaient incompatibles avec la Révolution. Hughes alla offrir ses services à Monge, « ses connaissances et sa vie ». Il était homme de mer et connaissait les Antilles. Monge allait prendre sa demande en considération lorsqu'il succomba sous toutes sortes de difficultés. N'ayant rien à perdre et tout à gagner, Hughes renouvela alors ses offres à Fouché qui, après avoir fait partie des Girondins modérés était passé aux extrémistes et venai

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement