Page 83

Caraïbe.

49

Noùbara, boùbara, &c. se prend sans verbe pour dire auant que ie, que tu vienne &c. exemple atleémbarou hihuétou boùbara, combien seras tu de iours auant que de venir, chaccou tohátticaye oüécou oüábara bohàlticaye

dis à ma

femme, qu'elle nous fasse un vin auant que nous retournions, bibueleheugali loùbara, tu t'excuse auant qu'on t'accuse. Voicy des temps qui semblent futurs, & ne signifient pourtant pas le futur,

P. 93.

comme cat'ékêra lòra boùbara, ou beéreroùbali ? lékéra balanagle, toüago çaga càinbonále nhàbali ? quel lit est-ce que tu porte ? c'est celuy des François au sujet duquel ils ont fait la guerre, beëreroúbali, où crèra-boùbali, & câin-nhabali, semblent futurs, si vous les faites descendre de bou, & nha pronoms persônels & de bali, qui signifient que tu, & qu'ils & non pas de nouba, boùba futurs : non plus que les propositions suiuantes,

ioüálouca

nhamanuagonum

callinàgoyum nyàim

nhàbali, où nhàmouli arònca, parce que les Caraïbes le desroberent au lieu ou ils auoient dormi, matikêrone lahàmoucayem oùboutou àlagnem ayoúcapa hàmouca loùbana, irheu chayoúcaekêla

nHAM

nuàgonum tikikêta loùbaliem, s'ils n'auoient pas

mis le feu dans la maison du capitaine, il ne les auroit pas fait pendre, mais parce qu'ils l'ont fait, il les a fait brancher, loùbaliem, signifie c'est pour cela qu'il les a, &c. Tout verbe personnel qui n'est point à l'infinitif veut deuant soy quelque chose qui tienne place d'vn nominatif, soit qu'il soit exprimé, ou sous-entendu auec lequel il s'accorde en nombre, & en personne, exemple du premier, aócoulée baboulélae, ie veux que tu l'écriue, likia arikiénli, luy la veuë, ào, clée, ou coulée, & likia & arikiénli sont du nombre singulier, ào & clêe de premiere personne, likia & arikiénli, de troisième. Exemple du second, àica naclêe ou clétina, ie veux manger, les pronoms personnels de naclée au commencement, & de clelina à la lin tiennent rang de nominatifs. Quand deux verbes sont mis sans conionction, l'vn des deux sera a l'infinitif, comme aócha niàbou aica, ie vay essayer de manger. Pour la particule, on, il faut remarquer qu'on l'exprime par la troisiéme persône du plurier, comme baicoüa nbanyénli, on l'a battu, c'est à dire, ils l'ont battu, on dit caliliem lika, comment dit-on, fait-on cela. Si après la particule, on, suit la particule que, on n'exprime point que, mais on prend la particule la, qu'on insere dans le verbe, comme baicoüa nbamálae, on dit qu'ils l'ont battu, ou on dit qu'on l'a battu. Les Sauuages ont des façons de parler qui signifient autrement qu'elles ne sonnent, comme ilaralákia, c'est à dire laisse le, & cependant à la lettre, cela veut dire, qu'il soit ainsi, de mesme la suiuante, nyàim lobállicayé noúbara lóman bàba, bohàllicaye lóne, c'est à dire, dis luy qu'elle m'attende chez mon Pere, & cependant voicy comme elle est à la lettre, qu'elle soit la deuant chez mon h

P. 94.

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement