Page 72

38

Grammaire

coüabátina, ie me cache : ie me cacheray : celuy cy emprunte ce qui luy manque du réciproque auxiliaire.

Tina à

ses meufs, ses temps, & ses persônes comme vn verbe, il ne se

coniugue point seul, suiuant ces diuerses applications il a diuerses significations, si vous le mettez à la fin de l'auxiliaire

niem,

ou d'vn verbe actif, il tient

rang de particule réciproque, & compose vn verbe réciproque : après vn infinitif passif, comme aramêtoua, il compose vn indicatif

passif,

sçauoir aramê-

toüàtina, & signifie, ie suis, suple, caché : de mesme après cet infinitif nannegài, & les autres de cette trempe, car nanèguàitina signifie ie suis malade : dans le suiuant mignalentina, il denote le pronom personnel,

te,

c'est le mesme que

mignàle-âo, ie le veux bien : de l'infinitif actif vous formez le preterit, comme

â'aràmêta, aramiidtina,

& il signifie i'ay, suple, caché : si

tina

se met à la fin

d'vn nom comme d'acamichen & que le nom soit deuancé d'vn k, alors il fait P. 74.

l'office de l'auxiliaire françois, auoir, d'où vient que kacamichèntina, signifie i'ay vn habit. Le k, prend quelque fois le son de la voyelle qui commence le nom, comme il paroist dans l'exemple précédente, d'autre fois non, comme dans oûcouchin, car on dit kacouchinlina, i'ay vn Cousteau, kacouchinlibou, tu en as vn, kacouchinli, il en a vn, &c, l'imparfait est kacouchintinábouca, i'auois vn cousteau : le parfait kicouchiniàtina, i'ay eû vn cousteau ; kacouchiniálina-bouca, i'auois eû vn cousteau : le futur kacouchinibàtina, i'auray vn cousteau, l'impératif kacouchinbákia, aye vn cousteau, l'optatif noùcouchin hàmouca, i'en voudrois auoir vn, si vous adjoustez lam à la fin, cela témoignera un plus gràd empressement d'en auoir vn. Ce verbe iey se peut coniuguer suiuant la terminaison des réciproques qui sont cy dessus. Si lina est auxiliaire en tous les verbes cy dessus allegués, ie vous en fais les Iuges, il y a bien de l'apparence pour le dernier. Les verbes Caraïbes ont leur genre, c'est à dire que la troisième personne est masculine, où feminine, car kinchinli est pour l'homme, comme au françois, il est aimé, & kinchïnlou pour la femme, elle est aimée : voyez ce qu'on en a dit à l'auxiliaire réciproque : C'est aussi a dire qu'il y a des verbes parmy les Caraïbes des diuerses sortes & manières, & en effet outre les auxiliaires, & les réciproques ou réfléchis (dont i'ay parlé cy dessus) il y en a qu'ô appelle personnels, parce qu'ils se coniuguent par trois personnes : & des imperson-

P. 75.

nels qui ne se coniuguent que par vne troisième personne. Entre les personnels il y a des actifs : comme nàtecayem, ie fais ; & des passifs, comme atecoüàlina, ie suis fait. Les actifs & passifs ont des indicatifs, impératifs, optatifs, subjonctifs, où conionctifs, infinitifs, participes, & gérondifs. le n'ay point trouué de supin en l'idiome Caraïbe, i'ay bien remarqué que

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement