Page 66

Grammaire

32

FUTUR.

Aramêtacoüa-noubàtina, ie me cacheray, aramêtacoüa-boubàlibou, tu te cacheras, aramêtacoüa-loùbaîi, ou loùbarou, il le, ou, la cachera. Plur.

aramêtacoua-oùabatioüa,

nous nous cacherons, aramêtacoüa-hobatiheu,

vous vous cacherés, aramêtacoùa-nhàbanum, ils le cacheront. La premiere & seconde personne du verbe au singulier, & les trois du plurier sont du genre commun, soit que les lettres personnelles conjonctiues soient au commencement, soit qu'elles soient à la fin, car l'homme & la femme indifféremment peuuent dire, naraïtàcayem, i'accommode, baraïtàcayem, tu accommode, oüaraïtacayem, nous accommodons, haraitacayem, vous accommodez, nharaïtacayem, ils accommodent : & araitatina, i'ay accommodé, araïtatibou, tu as accommodé, araïtatioüa, nous auons accommodé, &c. Cela est vray, mesme dans toutes sortes de réciproques, car la femme comme l'homme peut dire, araitacoüa nièmtina ou naraîtacoyéntina, ie m'accommode, araitacoüa bientibou ou baraitacoyèntibou, tu t'accommode, arailacoüa-oüagniéntioûa, ou oûaraitacoyètitioüa, nous nous accommodons. &c. Cela est vray aussi P. 63.

en tous les temps, soit du verbe qui est couché cy-deuant tout au long iusqu'au futur inclusiuement, soit de tous les autres, soit de la lettre personnelle qui est au commencemèt du verbe, soit de celle qui est à la fin. Quand la lettre personnelle conjonctiue l, commence la troisième personne singulière, c'est signe que c'est d'vn homme qu'elle doit estre entendue, si vn t, c'est d'vne femme. On dit layouboucayem hanhim, l'aisné s'en va, liboüikêle liém lamouléloüa sa cadette le suit. I'ay dit que ces lettres personnelles mises à la fin de la troisième personne épousent le son de l'i, ou de la diphtongue ou : reste à dire que la première est aussi masculine ; pour le t, il se change en r, & est tousiours suiui de la diphtongue ou, & denotte le féminin, tellement que aicacàali se prend pour l'hõme, & signifie il a mangé, aicacàarou se prend pour la femme, & signifie, elle a mangé, c'est le mesme d'aramêlacoüa loùbali ou loùbarou. Les verbes qui signifient habilité, ne prennent pas leur genre à la troisième personne du présent

&de

l'imparfait, des susdittes lettres l, ou r, mais de la

voyelle i, ou de la diphtongue ou, comme kaïgatitibouca, il mangeoit : katecatitou, elle en fait bien, katecatitoubouca, elle en faisoit bien : de mesme, nannegaiti, il est malade, nanneguailou, elle est malade, & les autres verbes qui sont de ce genre la. & bou, qui expriment les particules réciproques à la premiere & seconde P. 64.

personne de l'impératif & de l'optatif, sont aussi du genre commun, comme courakèta bunna, donne moy à boire, courakèta nabou, que ie t'en donne. En la phrase suiuante pour faire place à la lin du preterit à vne particule

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement