Page 59

Caraïbe.

25

comme, câtecoüàkia oüábonocouti ioüáloucayenrou, quelque domestique l'a dérobé : inyênte cátehem coüàkia achouràgoutium, voicy venir quelques médisans. Lorsqu'il se prend pour quelqu'vn, il ne demande plus de noms, ny de substantifs ny d'adjectifs, estant substantifié de luy mesme : Ainsi on dit, catecoüakia ioüàloncayenrou nitàcobaye, quelqu'vn a dérobé mes meubles. Amoiucoüakia, qui signifie quelqu'vn, vn certain, ou vn quidam, suit la mesme règle : c'est pour quoy l'on dit, amoincoüakia ariángae, quelqu'vn l'a dit. Itiém, se prend pour quelqu'vn : mais ie ne sçais pas s'il est pronom ; v. g. hoùbara çaga itiem hào tabàtêna, maman tabàtêna, il y en a quelquefois quelqu'vn deuant vous, quelquefois non.

Force, maint, plusieurs. On dit, boe-tiem nàtikini, i'ay force poisson, ta migoritium netoucoüitium, il y a maints soldats, plusieurs combatans. Mais ce sont des verbes & non pas des pronoms, au moins en caraïbe : non plus que celuy cy ; il y a de quoy, kalacobáiti. Personne, pas vn, nul, s'expriment par des verbes, mais négatifs, pour le premier si on vous demande, càle tiliem bobónoco kalalouranum? qui est la? y a t'il quelqu'vn au logis ? vous répondez, non, il ny a personne, oüa mànlatoukia. Pour le second vous dites, márikini coûàkia nômpti, ie n'en ay veu pas vn. Pour le troisième, vous dites, manhoüàntou bariângle. Vostre raison, où raisonnement est nul.

Tout, mesme. Ceux cy ont plus apparence de pronoms ; oubao bonàle, toute l'Isle, choucômbae ouliém toutes les femmes, nhàca-illoüa, tous ceux là, oûekiliem méme, tous les hommes, ào-mani moy mesme, likia-nale, c'est le mesme, c'est tout vn. Ces pronoms s'insèrent souuent entre le verbe & sa terminaison : comme àpara même nhànha, ils ont tout tué, ponàm bouriali yàyaoüa, l'ananas est tout meur.

Attire. Amoin, ou amien, signifie autre. Il est du genre commun, & reçoit aussi les articles masculin et féminin : car on dit, inicatêpa nómpti lïbônam ámoin lioûine, f. mariángonê nômpti ton àmien toària, ie ne lay point dit à autre qu'à luy, ou qu'à elle. Ce mot se prend aussi pour autruy : car on dit, lilàcobaye àmien, le bien d'autruy.

P.

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement