Page 56

Grammaire

22

il s'exprime par bàli si son antecedent est masculin, ou par barou s'il est féminin, & le suit; exemple, likira boüiloucoubàli inchacoüa bôtnpti nóne, le seruiteur que vous m'auez enuoyé, ou toukoùra arâoüa barou alloùcoura lòmpti nône, la hache qu'il m'a donné. Si l'antécédent seul le precede, ball ou barou sera supP. 45.

primé, & le, que, sera compris dans l'auxiliaire bómpti, exemple, likira inchacoüa bômpti, celuy que tu m'as enuoyé. Outre ce, que, accusatif, il y en a vn autre indeclinable qui sert de relatif aux cas obliques singuliers et pluriers. Il s'exprime aussi quelquefois par bali : mais précédé d'un possessif auec lequel il est joint, comme boüàgo ou hooüàgoènli arianga noùbali, c'est de toy, ou de vous que ie parle ; si vous vouliez faire la construction de cette proposition il faudroit dire toy de c'est parle ie que, cela semble étrange en nostre langue & nonobstant en l'idiome Caraïbe cela quadre fort bien. Ie n'explique pas ces diuerses manières de parler : car il faudroit vn volume. Quand il n'a point d'antécédent, & qu'on le met en

phrase

interrogative de-

uant un verbe, on l'exprime par cette diction cate, comme càte bamouliàcayem ? que demande tu ? cate nenetapàbarou ? qu'est-ce que ie ne sçais pas ? cate baramètacoùàbali ? qu'est-ce que tu cache ? Quand vous luy faittes prendre la signification de, quoy, en sens neutre, ne se rapportant qu'aux choses, & non pas aux personnes, vous le faites suiure d'vne preposition

disant cal'oüàgo pioüàniem ? ou karianglecoùàyem ? à quoy

pense tu? de quoy parle tu? Quand la particule, que, est après vn verbe en françois & qu'on ne l'exprime P. 46.

point en latin, mais qu'on met le verbe suiuant à l'infinitif, & le nom ou pronom qui est deuant à l'accusatif, on ne l'exprime point aussi en Caraïbe, mais au lieu de dire ie I'ay veu aller par terre, on dit ayôbou liàbouca narikini, il alloit par terre, mon regard, suple ; est tel, cào lienlibouca narikini, il le mangeoit, mon regard, suple, est tel, pour dire i'ay veu qu'il le mangeoit : itouba lioulouli lariángon ? Quand s'en irat-il, son parler? pour dire quand a t'il dit qu'il s'en iroit? àoùere êleboùe béolam nacàmbou loùàgo, tu le disois bien, mon entente la dessus, pour dire i'auois bien oùy que tu le disois. Que, passe quelquefois pour vne negatiue : comme ie n'ay que manger, & en Caraïbe il est compris dans le verbe négatif, car on dit mamboulelina kia. Que, a vne force particulière en cette phrase, il ne fait que sortir, & on l'exprime en Caraïbe par vne proposition

affirmative

restrainte par cette diction lie,

comme icôgne-lic lapoùlitae, à present seulement il sort : ou par icôgne ànichi kia lapoùlatae, tout présentement il est sorti. La plus fréquente expression de, que, en Caraïbe se fait par âne, auquel on joint le pronom possessif, qui se construit assez souuent si le verbe qui le deuance est indéfini. Comme chélei bòmpti àlloùcananébou, tu sçais bien que ie te cherche. Cràcoùa niábou noùàloutnani toùària àoùara lànum tona, ou toüària taoüà-

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement