Page 47

Caraïbe.

13

langage des femmes : car si on leur demande, cat'oucouchourou tóra, de qui est elle mere, elles répondront, noucouchourou, boucouchourou kia, c'est ma mere, c'est ta mere, &c. Les hommes vsent d'vn autre mot, & de deux autres lettres, scauoir, », & a, ils disent ichànum, ma mere, achànum, ta mere. En quelques mots ils changent le b en p : comme poucougnoucou, ton ouyë, & a, en e, comme eyèti, ton nom : ces deux personnes sont (côme i'ay desia dit) tousiours du genre commun. L, & t, contractent les noms à la troisième personne parmy les hommes, & parmy les femmes : l, rend le nom masculin, & t, féminin : comme lichànum la, où sa mere, c'est a dire de Pierre, de lean &c. tichànum, où toucouchourou, la mere de Perrette, de Ieanne &c. Les femmes se seruent au singulier de 1'n pour pronom possessif comme noucouchili, mon Pere, & à la premiere personne du plurier de cette diction

P. 28.

oua, comme ouàcouchili, nostre Pere, ouàcouchilium, nos Peres : les hommes se seruent d'vn k pour les noms,& mesme pour les verbes impératifs. Exemple des noms, kioumaan, nostre Pere, & au vocatif, kioûmoue (s'y faisant vne elision de trois lettres, pour oster la cacophonie) kignoucou, nos Peres. Exemple des verbes impératifs, caiman ouàn houyoura, allons nous coucher : les hommes prennent vn autre mot, & vne autre lettre initialle, kichicoulama, disent-ils. Les deux autres personnes suiuantes du plurier sont communes aux hommes & aux femmes, auec leurs mesmes possessifs : car vous dites, hócouchili vostre Pere, nhacouchili, leur Pere, & toutes les trois personnes du plurier sont du genre commun. Supposé ce que i'ay dit au tiltre des articles, & en celuy des déclinaisons : le n'ay plus rien a vous en dire, ny a en faire distinction de premiere, seconde, troisième &c. car ce que i'ay dit des noms masculins, conuient à tous les masculins, & ce que i'ay dit des féminins, conuient à tous les féminins, ce que i'ay dit des datifs, vocatifs, & ablatifs conuient à tous les autres datifs, vocatifs cxc. de la mesme manière. Reste seulement à vous dire, que les consonnes, qu'on joint aux noms au lieu de possessifs, & qui les commencent, prennent le son des voyelles qui commencent ces noms. Et parce qu'a faute d'en auoir quelque idée, cela pourroit causer de la confusion : I'en ay voulu mettre des exemples suiuant les

voyelles, sur lesquels on se pourra mouler pour tous les autres. Premier exemple d'acou, œil. Sing. Nâcou, mon œil, bâcou, ton œil, làcou, son œil. Plur. Ouàcou, nos veux, bàcou, vos veux, nbàcou, leurs yeux.

p. 29.

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement