Page 40

Grammaire

6

Des

Triphtongues.

Les triphtongues de l'idiome Caraïbe se prononcent quelquefois en deux syllabes, côme yao, grand mercy oüa, non, d'autrefois en vne seule, comme toüaléba, qu'il te souuienne, èleboüe, c'est la terminaison de l'imparfait. Les tetraphtongues qui sont assez fréquentes en cette langue, composent quelquefois trois syllabes, comme kioüa, encores : d'autrefois deux seulement, comme iouine, de moy.

De I'Accent, où Quantité.

Il y a de trois sortes d'accents Caraïbes, l'vn est bref, dont le son est aigu. Il se trouve, où à la fin de quelques dictions terminées en consonnes, comme atàlimac, oyseau de proye dit mansphœnix, où à la fin de quelques diphtongues terminées en eu, comme hatequéu, cayheù, haggueu, les derniers semblent plustost graues qu'aigus. Le second est aigu et long, comme celuy qui est sur l'a des dictions terminées en àim, comme nàim, nyàim : sur l'a des impératifs terminez en àe, comme àricabàe, regarde le, bâoüa, bàyem, &c, sur I'e metoyen de nehuêgne, sur l'e

P. 15. final du vocatif, comme bibioüé, sur l'i de chikea, sur le premier o de nôcobou, sur la diphtongue d'àuthê, &c.

L'e féminin final, renuoye quelquefois cét accent sur la première syllabe du nom, si long qu'il puisse êstre : comme il paroist en ces mots, làourgoulonè,

làbourracatoné. Le troisième accent est encore plus long, c'est celuy qui denote les superlatifs, comme nàneguaiti. Pour le bien prononcer, il faut peser sur l'a autant que sur trois syllabes, & le terminer par vne aspiration, comme naahàneguaiti, il est très malade. Difficilement pourra-t-on faire des règles générales & certaines pour les accents, iusques à ce qu'ô possède cette langue en perfection, & pourtant l'obseruation en est si nécessaire parmy les Sauuages, que si vous ne les gardez, où ils ne vous entendront pas, où s'ils vous entendent, ils se railleront de vous. De l'Apostrophe. L'elision se fait de quelques voyelles en diuerses occasions, & cela est certain. Car on ne dit pas, càta ariàngonè, où càla ôni, où bàbaoüe : mais les voyelles qui terminent càla & bàba, ne se prononcent point; tellement que l'on dit

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement