Page 39

Caraibe.

S

La consonnante f, se prononce quelquefois comme le sygma des Grecs où le ç François, qui a vne virgule sous soy, comme sanyànti, ie ne puis, mais plus souuent comme ch, chanyànti. On prononce la consonnante à la fin du mot, lors qu'il s'en rencontre vne autre au commencement de celuy qui suit, comme nitem loària, il s'en est allé sans luy : on la fait couler par fois plus doucemèt. Ils insèrent quelquefois des diphtongues où voyelles entre deux consommantes, comme s'ils auaient de la peine à les prononcer sans cela ; comme au lieu de dire du plessy, ils disent du boulessy, quelques vns disent nômêti, pour dire nôtnpti.

Des Diphtongues.

I'ay trouué des diphtongues dans la langue Caraïbe comme dans la latine, àe, ài, & ào, se prononcent séparément, où en deux syllabes. Exemple du premier, aèlera, mousquite : du second, àcai, likia, ou est-il? du troisième, aôcàbà

P. 13.

appelle. Au, ne se prononce pas séparément, quoy qu'il le semble : comme âuthé, habitation. Ay, ne fait quelquefois qu'vne syllabe, comme ehamaingay, faire cas : d'autrefois il en compose deux, comme càyeu ! Ah mon Dieu. Ei, à quelquefois le son d'vn e ouuert, comme on le voit en ce mot françois, peine, & en ce mot caraïbe, netéignon : d'autrefois il se prononce séparé en deux, comme bébêite, vent, Kèili, encores. Par fois les deux lettres se prononcent, & si elles ne font qu'vne syllabe, comme on le voit en ces deux mots, Ichéiri, Dieu, aléiba, cassaue. Eu, se prononce comme le mot françois, peu, niràheu, mon fils. la, ie, io, ne font parfois qu'vne syllabe. Exemple du premier, ianègli, ma maladie : du second iétimeti i'ay mal : du troisième niohènketi nào, ie ne m'en apperçois pas, quelquefois ils expriment les deux voyelles séparément, comme il appert ès mots suiuans, kia

niem, ie dis, & tiona, base, tuyau.

Oi, suit la mesme règle que les precedens : car tantost il ne fait qu'vne syllabe, côme dans ce mot manàttoi, lamantin : autrefois il en fait deux, comme hôi, prairie, sauane. Ou, se prononce tousiours comme l'u voyelle des Italiens dans vne seule _____ syllabe, en quelque part qu'il se rencontre, comme oùbao, nianoùantou. Cette diphtongue est fort fréquente dans l'idiome Caraïbe. le n'ay pas marqué l'u de cette diphtongue de deux points dans le Catéchisme, par ce qu'on n'en auoit pas encore fait faire suffisamment, il suffit qu'aux remarques i'ai dit que Vu n'estoit presque iamais consonnante.

P. 14.

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement