Page 26

— XXIV —

de laquelle cette lettre fait partie, à quoi il faut ajouter l'ellipse qui fait sous-entendre, les Indiens de l'Amérique sont parvenus à former des langues qui comprennent le plus grand nombre d'idées, dans le plus petit nombre de mots possible. » Et plus loin « enfin tous les auteurs qui ont écrit sur ces langues avec connaissance de cause, affirment, que dans ces idiomes sauvages, on peut former des mots à l'infini. » Si j'ai bien compris, le polysynthétisme consisterait à réunir un grand nombre d'idées en un seul mot et à former des mots à l'infini, par l'emploi des cinq procédés suivants : I° inflexions comme dans les langues aryennes;

suffixation et préfixation

comme dans les langues sémitiques; 3° jonction de particules significatives comme dans le chinois ; 4° infixation de syllabes ou de simples lettres tenant la place d'autant de mots ; 5° emploi de l'ellipse qui fait sous-entendre. Après m'être reporté à un passage du chapitre précédent, dans lequel il oppose « les langues synthétiques aux langues analytiques, les langues à inversion à celles où les mots se suivent dans un ordre réglé plus ou moins naturel, et les langues à inflexions aux langues à particules, à préfixes et à suffixes » je vois que Duponceau entend par flexion, comme l'ont entendu depuis, MM. Max Müller et Sayce, l'altération des éléments radicaux et leur fusion intime avec les éléments formatifs. Or, ce procédé, même en admettant qu'il soit d'un emploi fréquent dans les langues américaines, ne peut donner au point de vue spécial qui nous occupe que des résultats sans grande importance. Il en est autrement de l'emploi cumulatif de préfixes et de suffixes et c'est avec raison que Duponceau assimile, à cet égard, les langues américaines aux langues sémitiques qui, elles aussi, peuvent réunir plusieurs idées en un seul mot. Exemples à son Dieu, il le gardera,

le cantique de toi

quant

enseigne-moi,

qui est à moi. En indiquant, parmi les pro-

cédés des langues américaines la jonction de particules significatives comme dans le chinois, Duponceau a sans doute fait allusion à l'emploi, en qualité de « mots vides » de certains « mots

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Grammaire Caraïbe suivie du Catéchisme caraïbe  

Auteur : Raymond Breton, L. Adam, Ch. Leclerc / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation...

Profile for scduag
Advertisement