Page 17

INE

de

SAINT-ELIE

service "PROSPECTION"

RAPPORT

D'ACTIVITE

Mois de Février 1953

Le filon " GENEVIEVE " est actuellement le centre principal de notre activité. Travaux et résultats.. Nous avons procédé dans les tous premiers jours du moi s, à la levée d'or du second sous-marin qui, nous le rappelons est situé à 20 mitres à l'Est du filon proprement dit* Les résultats obtenus,sont ceux auxquels nous nous attendions» étant donné les raisons invoquées dans notre procèdent rapport» Voici les détails de cette levée; 60 h/lavage « 360 m3 « 240 g/amalgame « 170 g/or « 0g4/m3,comme teneur moyenne pour l'ensemble des terres lavées;stérile et cou* che minéralisée. Nous ne reviendrons pas sur les conclusions tirées à la suite de nos travaux à cet endroit,toutes les explications nécessaires avant déjà été fournies en Janvier Apres cette dernière levée,nous avons abandonné nos recherches de ce côté du filon,afin de nous consacrer immédiatement à l'étude de la partie occidentale,laquelie nous était totalement inconnue* Travaux. Tout d'abord,il est utile de décrire brièvement la configuration du terrain de ce côté du filon. D'Est en Ouest,c'est i dire de l'affleurement à la petite crique, affluent de gauche,la pente moyenne est de 30 %. Cette partie,naturelle,est sensiblement plus élevée que la partie Est,déjà travaillée,que nous venons de voir. Il s'agissait donc en ce qui nous concerne.d'établir notre sous-marin le plus bas possible.tout en gardant cependant une marge de sécurité à cause des depôt s-tailings,a fin que nous puissions parvenir au contact du filon en ayant un maximum d'ament-pendage. Par rapport au piquet repère situé sur l'affleu refient,l'orientation de ce sous-marin est N°65°«W. Ce qui le place à hauteur de la lettre N du mot GENEVIEVE.( Prière se reporter à la carte au 1/2.000*..qui est jointe à ce rapport ). Nous pensions parvenir au contact en cette fin de mois,mais nous nous heurtons depuis quelques jours à un véritable mur de roches amphiboliques, lesquelles étant donné leur grande compacité,ralentissent sensiblement notre avance. Car une fois ces roches désagrégées et tombées dans le sous-marin,il faut nécessairement procéder à de nombreuses corvées,afin de /

Rapport général d'activité – mois de juillet à décembre 1952  

Auteur. Mine de Saint-Elie. / Document patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Rapport général d'activité – mois de juillet à décembre 1952  

Auteur. Mine de Saint-Elie. / Document patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement