Page 88

70

D E LA F I È V R E

JAUNE.

ralement : « Que ce mal se propage par contagion (1) , et qu'il se communique aisément (2). » Il en fut attaqué lui-même en 1703 ; et lorsqu'en 1706 , il partit de Saint-Pierre de la Martinique, sur le vaisseau de guerre l'Apollon, la fièvre jaune s'étant déclarée à bord, pendant la traversée, l'équipage «le ce bâtiment perdit par cette maladie jusqu'à cinq hommes par jour ; le changement de température arrêta les effets de la contagion , et l'on peut croire qu'elle eût été importée en France , ainsi qu'elle l'avait été à Cadix l'année précédente , si seulement l'escadre , au lieu de partir de la Martinique, au mois de mai, eût retardé sa traversée de manière à arriver dans nos ports pendant les chaleurs de la canicule. Le dix-huitième siècle, qui avait commencé son cours sous des auspices si funestes, ne les démentit point dans ses progrès. La fièvre jaune causa de grands ravages à Saint-Domingue par ses irruptions de 1 7 3 3 , 1 7 3 4 , 1 7 4 3 et 1 7 5 5 . Pendant celleci, l'influence malfaisante de la constitution atmosphérique s'étendit jusqu'aux animaux ; les chiens furent atteints de fièvres gangréneuses , et même avant leur mort, ils étaient dévorés par les vers; on craignit que leurs cadavres qu'on jetait dans la rade, ne communiquassent aux poissons qui s'en nourrissaient,

pagne et aux Iles de l'Amérique ; 1725. Un vol. (1) Page 186. (2) Page 4 2 2 .

in-4°,

p. 187.

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement