Page 87

DE

LA

F I È V R E

J A U N E .

69

l'histoire de cette contagion. Rien n'était plus facile cependant que d'éviter de tomber dans une telle méprise ; il ne fallait pour cela qu'ouvrir les historiens des Indes-Occidentales, et consulter les voyageurs contemporains ; mais il paraît que dès-lors il en coûtait davantage de chercher dans les observations des témoins oculaires , l'histoire des maladies pestilentielles , que d'en expliquer savamment les causes , comme le docteur Bolticher , par un puissant alcali Volatil capable de dissoudre la tissure du sang (1) , comme le médecin Hodges , par un esprit nitreux et subtil qui s'exhale de la terre ( 2 ) , comme Hartsoeker, par des insectes invisibles cachés dans les étoiles, et dont les morsures sont, dit-il, plus dangereuses que celles des vipères ; ou bien, enfin, par des particules infectantes , des atômes vénéneux qui, de nos jours, sont sortis de la poussière scholastique du 16.e siècle. Au témoignage positif du Père Labat, on pouvait joindre celui du Père Fouillée, qui l'appuie par une série de circonstances différentes , mais dont les résultats sont identiques. « Le mal de Siam , dit ce savant observateur, est une espèce de contagion presque semblable à celle qui ravagea la Provence en 1 7 2 0 (3). » Rajoute litté( 1 ) Botticher

( J o h a n n i s ) , Morborum malignorum, etc.

H a m b o u r g , 1 7 1 3 ; in-8.° (2) Nathaniel Hodges , Histoire de la peste de Londres , en

1672. (3) F e u i l l é e , Journal d'Observations dans la Nouvelle Bs-

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement