Page 338

320

RESULTATS.

la connaissance de ces différens modes d'infection, Il a fallu l'expérience des siècles et toutes les lumières des sciences européennes ; il n'est donc pas étonnant que la fièvre jaune étant pour nous une maladie étrangère et nouvelle, on ne sache point encore quelle est l'étendue précise de la sphère de sa contagion ? quelle est la partie du corps dont les vaisseaux lymphatiques introduisent son infection dans le système absorbant ? dans quelle phase de la maladie il y a reproduction du virus contagieux et rayonnant de ses effluves ? si les émanations du virus ont lieu seulement pendant la vie, ou si elles continuent après la mort? enfin; si la matière morbide de la fièvre jaune n'existe pas dans le bubon qui apparaît lorsque cette maladie atteint son maximum de malignité ou si elle n'est pas fixée dans l'humeur dont se gonflent alors les parotides , dans le sang noirâtre des pétéchies ou dans celui des hémorrhagies partielles ou générales. Il n'y a aucune raison de croire que le virus ne puisse être trouvé dans ces excrétions, tout aussi bien que dans la matière du vomissement noir, où seulement et exclusivement on l'a cherché. 49.° Quelques personnes, et entr'autres le docteur FFirth, de Salem, ont avancé qu'elles avaient avalé de la matière du vomissement noir, qu'elles 6'en étaient mis dans les yeux et s'étaient exposées à ses exhalaisons; elles ont également prétendu s'être inoculées avec la salive et le sérum d'individus infectés

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag