Page 337

RÉSULTATS.

319

dans l'hystérie , le tétanos et l'épilepsie, comme dans l'hydrophobie ; et il serait peut-être difficile de citer un seul caractère pathognomonique qui appartînt exclusivement à une maladie unique. 47.° Comme la peste et la syphilis, la fièvre jaune est importée dans toutes les contrées où elle paraît pour la première fois , ou après une longue intermittence; mais comme la peste, la gale et la variole, elle devient endémique et annuelle, dans les pays où elle s'est naturalisée par une longue suite d'irruptions. 48.° Le mode d'infection de la fièvre jaune est soumis à des lois de développement et de propagation qui appartiennent spécialement à celle maladie , et qui sont analogues à celles de chacune des autres espèces de contagion. Ainsi la peste et la variole se communiquent à distance et par le contact de la matière morbide de chacune de ces maladies ; la vaccine ne se transmet que par l'insertion de son virus, au moyen d'une solution de continuité du tissu cutané ; la syphilis, qui se communique par le seul contact des membranes muqueuses, exige , comme la vaccine , pour se transmettre par les autres surfaces, qu'elles cessent d'être défendues par l'épidémie ; enfin la peste et l'ophthalmie égyptienne, n'exercent quelquefois pas au-delà d'un pied de distance, le pouvoir de leur contagion (1) ; mais, pour acquérir r

(1) De Mertens, D . E d m o n s t o n , W. Thomas , etc.

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement