Page 284

266

DE

LA FIÈVRE JAUNE.

d'exposer à ses effets, soit pendant les relâches des navires, soit dans les occurrences militaires des Indes occidentales, et en général dans toutes les communications avec les lieux et les personnes infectées. Il n'est que trop vrai que ces précautions peuvent manquer d'efficacité , puisque quand la fièvre jaune arrive à son plus haut degré de malignité , elle frappe, comme la peste , sans distinction de personnes ; mais, dans le plus grand nombre de ses irruptions , celle contagion n'atteignant point le ternie élevé où elle prend ce terrible caractère, il est possible de lui opposer le plus souvent avec une éminente utilité, un tel choix d'individus, qui, ne permettant point son extension, puisse la forcer nécessairement à s'éteindre , par défaut de tout aliment. La connaissance des conditions de développement de la fièvre jaune nous permet de déterminer maintenant la possibilité de l'irruption de celle maladie dans telle ou telle contrée, et elle nous conduirait à trouver la juste mesure des précautions nécessaires pour s'y opposer, si nous avions à développer ici dans tous ses détails celte importante partie de l'hygiène publique. En supposant que ce fléau ne puisse, dans ses progrès, éprouver d'autres modifications que celles dont jusqu'à présent son histoire nous montre l'exemple, il n'y a point de motifs de croire que, par ses invasions dans l'Espagne méridionale, il parvienne à pénétrer jusqu'à Madrid, ou du moins à s'y propager.

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement