Page 281

DE LA

FIÈVRE

JAUNE.

263

Par un contraste singulier, qu'aucun observateur n'avait encore, saisi, l'aptitude idiosyncrasique à recevoir l'infection de la fièvre jaune est précisément inverse dans les individus et dans les races, à recevoir naturellement l'infection de la gale et celle de la variole. Ce contraste n'existe pas seulement à l'égard du degré de facilité à contracter l'infection de l'une de ces contagions , et à repousser l'autre ; mais il a encore lieu à l'égard du degré d'innocuité et de malignité dont elles sont susceptibles. Ainsi, lorsqu'avant l'heureuse découverte de la vaccine, la variole était sans obstacle dans ses progrès , elle cherchait ses premières victimes et les plus nombreuses, parmi les enfans et les femmes, qui sont, au contraire , épargnés par la fièvre jaune ; et elle attaquait rarement les individus adultes, les hommes sur-tout, qui particulièrement sont ceux frappés par la fièvre jaune, dans ses irruptions aux Antilles. C'est encore ainsi que pour les Européens , la variole est communément bénigne et discrète, et la fièvre jaune contagieuse et meurtrière ; tandis que par une opposition remarquable, pour les nègres, et généralement pour les races équatoriales, la variole est confluente, maligne et mortelle, et la fièvre jaune sporadique , individuelle et très-rarement épidémique. Puisque la funeste préférence que ce dernier fléau marque, dans ses ravages, pour certaines classes et

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement