Page 276

258

DE LA FIÈVRE JAUNE.

uniquement comme stimulus de l'excitabilité cutanée , et qu'elle ne produisent la fièvre jaune qu'en déterminant l'absorption de son virus qui était demeuré latent. C'est par cet enchaînement d'effets et de causes, qu'en s'exposant à l'air du soir, on donne lieu à l'invasion de la maladie, non parce qu'il en contient le principe , mais parce que la fraîcheur relative de l'atmosphère élève le ton de l'organe cutané, et qu'il acquiert spontanément la faculté d'absorber le virus contagieux. C'est encore ainsi que, pendant les grandes irruptions de la fièvre jaune, il suffit, aux Antilles , de prendre un bain froid, ou d'être mouillé par la pluie , pour être aussitôt atteint de la contagion. Ce qui prouve que ces circonstances sont seulement les agens de l'invasion du principe morbide, et qu'elles n'en sont en aucune manière l'origine, c'est qu'elles n'ont point d'effet pernicieux, si l'on ne s'est exposé à l'infection de la maladie. L'action stimulante de la pluie, soit qu'elle ait pour cause son oxygénation , son électricité, ou seulement l'abaissement de sa température, agit d'une manière exactement semblable sur les individus atteints par la dent redoutable du Trigonocéphale des Antilles ( 1 ) . Une funeste expérience a prouvé qu'il

( 1 ) L e Trigonocéphale lancéolé des A n t i l l e s ,

Trigonocepha-

lus lanceolatus. M . de J . Voyez la Monographie de ce reptile, l u e à l'Académie Royale des Sciences de l ' I n s t i t u t , l e 5 août 1816.

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement