Page 271

DE LA FIÈVRE JAUNE.

253

Cela est si vrai, que dans les temps et les lieux où ce principe n'existe plus, les actes qui déterminaient ordinairement l'invasion de la maladie, ne sont pas plus dangereux que dans le pays où cette maladie ne s'est jamais montrée. Tout au contraire, quand le germe de la contagion est importé dans une contrée, les mêmes actes, qui élevaient gradativement ou spontanément la contractilité sans aucun danger, permettent au virus de passer d'un état latent à un état d'activité, et par cela seul, ils deviennent funestes. On conçoit dès-lors comment ce virus , étant soumis dans son absorption à l'empire des forces vitales, la propagation de la fièvre jaune varie selon les données nombreuses que fournit l'idiosyncrasie des individus qui sont exposés à cette maladie. Par là s'explique comment la modération , la tempérance et une existence paisible, SONT des garanties contre l'infection , et comment on est soumis à ses redoutables effets à la suite de toutes les agitations physiques et morales de la vie. C'est parce que l'excitabilité est stimulée par l'usage des boissons alcoholiques ,par les plaisirs de la table, par les travaux pénibles du corps et de l'esprit, par l'action brûlante des rayons du soleil, par le passage d'une atmosphère embrasée à une température plus basse , que toutes ces circonstances donnent naissance à la fièvre jaune, ou pour mieux dire, déterminent l'absorption du virus de cette maladie, qui sans elles fut demeuré latent.

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement