Page 237

DE LA FIÈVRE JAUNE.

219

double voie de l'infection et de la contagion, multiplie tellement les occurences de sa propagation, qu'elle semble être épidémique et résulter de l'action de quelque cause physique générale, telle que la constitution de l'air, la puissance des agens du climat , ou l'influence pernicieuse des localités ; ce qui toutefois n'est qu'une apparence dénuée de toute réalité. La reproduction du principe morbide de la maladie est si considérable, dans les irruptions où il résulte de la transmission par contagion et par infection , qu'il se développe infailliblement l'année suivante , dans tous les cas où les circonstances particulières le lui permettent, et lors même que les circonstances générales semblent peu les favoriser. L'histoire des trois siècles de la maladie prouve que les grandes irruptions de la fièvre jaune se sont constamment étendues d'une année à l'autre , et que quand leurs ravages ont cessé , pendant la saison froide, l'époque qui la suit n'a jamais manqué d'en ramener les effets, C'est ainsi que la fièvre jaune régna deux ans de suite, à Saint-Christophe , en 1648 et 1 6 4 9 ; — trois, ans à la Martinique, en 1 6 9 0 , 1691 et 1692 ; — deux ans à Saint-Domingue, on 1733 et 1 7 3 4 ; — trois ans à la Guyane, en 1 7 6 4 , 1 7 6 5 et 1766 ; — trois ans à la Martinique, en 1 7 7 0 , 1 7 7 1 et 1 7 7 2 ; deux ans dans la même île, en 1802 et 1803; — trois ans à Carthagène d'Espagne, en 1 8 1 0 , 1811

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement