Page 201

DE

LA

FIÈVRE

JAUNE

183

négatifs établissent seulement que la transmission de la fièvre jaune n'a pas eu lieu dans telle ou telle occurence ; en induire la conséquence que sa transmission est impossible, équivaut à affirmer que l'hydrophobie n'est pas transmissible, parce que l'inoculation du virus de cette effroyable maladie ne la communique pas toujours, et n'est pas infailliblement suivie de son développement : et si l'on applique cette singulière logique des faits négatifs aux épidémies les plus éminemment contagieuses , on ne manquera pas d'une multitude d'exemples, pour nier pareillement qu'il y ait transmission dans le typhus, la peste, ou même la variole et la syphilis. On doit remarquer toutefois, qu'il est d'autant plus facile de contester les faits qui prouvent l'introduction de la fièvre jaune dans une contrée, et sa propagation par contagion, que ces matières sont devenues toute autre chose que dos questions médicales. On conçoit d'ailleurs que c'est seulement dans les pays où cette maladie est récente, qu'on peut distinguer et suivre la trace de son importation. Cette recherche est presque impraticable dans les contrées, où, comme aux Antilles, depuis 1 7 9 3 , des irruptions consécutives ont multiplié et disséminé les germes d'irruptions nouvelles. Il est très-rare maintenant, dans les Indes occidentales, que les causes d'une invasion de la fièvre jaune ne soient pas complexes ; et il n'est pas plus facile de remonter a la transmission primitive de la maladie , qu'il ne

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement