Page 181

DE LA FIÈVRE JAUNE.

l63

sance fut donnée officiellement par le docteur Gilpin, en réponse aux questions qui avaient été adressées en 1813 à tous les médecins de Gibraltar, par la Commission de santé d'Angleterre. « Cinq cents individus confinés pendant toute l'irruption dans le chantier du port, et privés de toute communication avec les personnes infectées de la fièvre jaune , furent exempts de celle maladie, sans qu'il y eut aucune exception ; et ce qui est une occurrence bien remarquable, c'est que ce même lieu , où il n'y eut pas alors un seul cas de fièvre jaune, quand le reste de la ville était en proie aux horreurs d'une irruption des plus funestes , est précisément la partie de Gibraltar soumise à l'influence pernicieuse des exhalaisons des marais ; et qu'en 1 8 0 4 , les communications n'ayant pas été coupées, il fut exposé , comme toutes les autres parties de la ville, aux ravages de la maladie ( 1 ) . » Ainsi donc, la fièvre jaune n'est point produite par une cause locale, comme les fièvres intermittentes , qui doivent leur origine au gaz pernicieux des marais ; elle n'est pas produite non plus comme un grand nombre de maladies, par l'action des agents physiques, qui constituent le climat; et quoique la chaleur et l'humidité favorisent son développement et ses progrès, elle existe et se propage indépendamment de leur influence. Puisque la fièvre jaune n'est produite ni par le

(1) P y m , p . 5 6 .

11..

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement